Critique - Nintendogs

Critique - Nintendogs
Great Saiyen-Man
Nintendo-Québec

Au début du jeu, vous devrez choisir votre chien dans la liste qui vous est proposée. Chaque chien a ses propres caractéristiques. Après avoir effectué votre sélection, vous devrez, via le micro, apprendre à votre chien son nom ou encore lui apprendre à s’asseoir. Les premières étapes complétées, il vous sera proposé de prendre soin de votre chien, ainsi vous pourrez : le sortir dehors, le laver, lui donner à manger, jouer à la balle avec lui, etc. Le but du jeu n’est pas seulement de vous occuper de votre animal, mais de l’entraîner pour qu’il devienne plus habile et plus fort. En effet, il vous faudra le sortir régulièrement pour que son endurance s’améliore, lors de ses balades, il vous sera possible de vous rendre à des parcs, des gymnases, et même des magasins ou vous pourrez acheter des accessoires. De plus, il vous sera possible de participer à des concours d'obéissances, d'agilités et de lancer du frisbee. Chaque concours vous permettra d’avoir de l’argent pour ainsi agrandir votre maison ou encore acheter un autre chien.

Nintendogs profite aussi d'un mode multijoueur. Dans le Bark Mode, il est possible d'interagir avec les chiens de ses amis. Ceux-ci n'interagissent pas qu'avec le chien, mais également avec son dresseur! Il est ainsi possible de se bâtir une liste d'amis. Les deux joueurs ont besoin d'être dans le Bark Mode pour que cela fonctionne, bien évidemment.

Artistiquement, Nintendogs est assez impressionnant pour un jeu portable. Les graphismes sont entièrement en 3D et vous plongera dans un univers très proche du monde réel. Les chiens sont vraiment bien modelés et leur animation est parfaite. Les développeurs ont tout fait en leur pouvoir pour les rendre les plus adorables possible. Pour la musique, on notera qu’il existe quelques trames musicales qui se répètent, mais qui sont plutôt plaisantes. Les sons sont tout à fait réalistes et contribuent, jumelés à l'animation, à l'apparence vivante et réelle du meilleur ami de l'homme.

Pour ce qui est des contrôles, Nintendo a pleinement utilisé les capacités de la Nintendo DS. Ainsi, la majorité des actions se feront via le micro et le stylet. Par exemple, pour apprendre à votre chien à s’asseoir, il vous faudra utiliser le stylet pour qu’il exécute le mouvement et par la suite lui dire clairement à l’aide du micro « Assis ». Après avoir effectué ceci plusieurs fois, votre chien vous obéira directement lorsque vous lui direz. Amusant au début, mais vraiment répétitif puisque vous devrez le faire pour plusieurs actions, surtout que le micro ne reconnaît pas toujours votre voix et qu’il vous faudra un bon dix minutes avant que votre chien ne comprenne.

Là où Nintendogs en prend un coup, c'est au niveau de la durée de vie. Malgré qu'il soit possible d'avoir plusieurs chiens à entraîner, pour en faire des chiens modèles et dociles, le tout est extrêmement répétitif. Il n'y a pas tant de choses à faire que ça. De plus, dès qu'un chien a battu les différents niveaux de difficulté offerts dans les trois compétitions, il n'y a plus grand-chose à en tirer. Pour continuer à progresser, il faut s'acheter un nouveau chien et repartir à zéro. Le fait d'être forcé d'arrêter de jouer pour diverses raisons peut aussi être très frustrant. Même les plus patients risquent de se lasser de Nintendogs assez rapidement.

Pour conclure, Nintendogs est le jeu de simulation le plus complet jamais fait qui utilise les fonctionnalités du DS de façon parfaite. Ce jeu d'animal virtuel plaira sans aucun doute à ceux qui avaient apprécié le tamagotchi, à ceux qui adorent les chiens et aux personnes en quête d’originalité.

Dernière mise à jour: 20 décembre 2005 à 12:00

Recommandations

Conception - Thomas Thibault-Vincent
411 Films | 152 Nouvelles | 155 Vidéos
Digital Québec ©2009-2017. Tous droits réservés.