Harry Potter 1 à 7 - la Coupe de Feu

Harry Potter 1 à 7 - la Coupe de Feu
Great Saiyen-Man
Digital Québec

Dès le début de ce quatrième film de la série Harry Potter, nous savons maintenant que nous sommes réellement dans un monde beaucoup plus sombre que ce que nous avons vu précédemment. Le quatrième épisode de la série Harry Potter suit essentiellement le même territoire triste et inquiétant du volet précédent. L’assassinat et la violence deviennent des éléments clés dans la série.

Cela m'amène à vous dirent que nous sommes devant une franchise qui produit d’excellents films. Les deux premiers films ont leurs défauts, mais ils sont d'excellentes introductions à l'univers d'Harry. Nous devons donnez crédit au merveilleux  Prisonnier d'Azkaban qui a permis de dicter une thématique qui permet de mieux comprendre l'univers complexe de JK Rowling.

Voici un résumé du volet:

Âgé de quatorze ans, Harry est tourmenté par des cauchemars dans lesquels il rentre en connexion avec l'esprit de Voldemort, voyant ainsi tout ce que fait celui-ci. En vacances chez les Weasley, il assiste à la coupe du monde de quidditch, durant laquelle les fidèles de Voldemort défilent en semant la terreur et la panique dans le campement où Harry et les Weasley dormaient. La marque des ténèbres apparaît lancée par un inconnu. Harry retourne à Poudlard. Cette année-là, le légendaire « Tournoi des Trois sorciers » y a lieu. Il s'agit d'un tournoi opposant trois sorciers âgés au minimum de 17 ans. Poudlard accueille les écoles de magie de Beauxbâtons, et de Durmstrang. Alors qu'il n'a pas l'âge pour y participer, Harry est mystérieusement sélectionné et devient le quatrième champion. C'est alors que vont s'enchaîner de pénibles et difficiles épreuves, dont la préparation au retour de Voldemort, que Harry devra affronter, plus seul que jamais.

Critique:

Comme vous le remarquez, l'intrigue tourne autour de la participation de Harry dans le Tournoi des Trois Sorciers, une sorte de Jeux olympiques pour les sorciers. Harry tente de répondre aux défis des différents événements et c’est ce qui fait la force du récit, car on y découvre des éléments originaux et des environnements nouveaux. Les défis de la compétition sont intéressants à regarder et amènent de la fraîcheur à l’univers d’Harry Potter. Nous avons droit aussi à la renaissance de Voldemort, ce qui est plaisant à voir.

Mike Newell a la tâche peu enviable de suivre l’excellente réalisation d’Alfonso Cuaron pour le prisonnier d'Azkaban, qui jusqu'à présent, est le point culminant de la série. La réalisation de Newell's n'est pas à la hauteur de celle de Cuaron, mais elle est quand même excellente.

Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson ont continué à progresser en tant qu'acteurs et ils sont vraiment capables de nous faire croire à l'évolution des relations de leurs personnages les uns avec les autres. Nous voyons une nouvelle confiance de Harry, en particulier quand il célèbre l'achèvement de la première partie du tournoi. Michael Gambon s'installe bien dans le rôle de Dumbledore. Gambon réussi habilement  à équilibrer l'autorité et l'humanité. Le défilé des acteurs britanniques se poursuit dans cette tranche. Jason Isaacs revient, tout comme Gary Oldman et bien qu'il ne fût pas si célèbre à l'époque, il est agréable de voir quelque chose de Robert Pattinson. Puis il y a le grand Ralph Fiennes qui incarne Lord Voldemort. Fiennes a joué les méchants avants et il capte vraiment l'arrogance, la méchanceté et la violence du Seigneur des Ténèbres.

En fin de compte, je pense que Newell a vraiment essayé de suivre ce que  Cuaron a construit avec l’univers. Comme pour le prisonnier d'Azkaban, la Coupe de feu est un film sombre, mais il exagère parfois. Comme Cuaron, Newell ne revient pas pour un autre film et même si la Coupe de Feu est aussi bon que le troisième film, je ne suis pas déçu de ne pas le voir pour le cinquième film.

Quelques indices pour le septième film:

  • Le retour de Voldemort
  • Les mangemorts
  • Le combat dans le cimetière
  • Les cauchemars de Harry
Dernière mise à jour: 16 novembre 2010 à 00:00

Recommandations

Conception - Thomas Thibault-Vincent
411 Films | 152 Nouvelles | 155 Vidéos
Digital Québec ©2009-2017. Tous droits réservés.